Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Les Enfants de Gaïa, Gardiens de la Terre, Semeurs de Vie, Passeurs d'Espoirs

L'âge de l'invention : Une petite chronique ana(r)chronique

Par une belle journée de printemps, je rendis visite à mon cousin, Crapaud qui vivait dans la grotte la plus crasseuse à l'Est de la rivière qui délimite le territoire de notre tribu.

Je le trouvai, assis devant un feu sur lequel, lui et sa femme, Belette, avaient posés tout un tas de feuilles qui dégageaient une âcre fumée grise.

Jamais rien senti de plus puant moi !

«Mais qu'est ce que que tu fais là Crapaud ?»

«Tu ne vois pas man ? On se défonce !»

«Et qu'entends tu par là au juste ?»

«Ben tu vois, man, on brûle les herbes et on aspire la fumée»

«Et ça sert à quoi au juste ?»

«On plane, frère, on plane !»

«Je ne sais pas si tu planes car je te vois ici, pas plus haut que moi, assis dans la crasse de ta grotte, complètement avachi et avec un air décati, mais décati mon pauvre vieux.......»

Crapaud se contenta de renifler dédaigneusement.

«Bon man, viens plutôt voir dehors ce que j'ai fais»

Crapaud en avait eu marre de crapahuter de droite et de gauche pour chercher sa pitance et subvenir au besoin de sa famille, comme tous les bons chasseurs-cueilleurs se devaient de faire, alors il avait bidouillé devant sa grotte durant toute la semaine précédente.
Il avait commencé par déplacer de gros rochers avec une bande de potes bien costauds et de les aligner en ligne droite sur une hauteur d'1 mètre 50.
Quand cela avait été fait, un grand espace se trouvait encerclé par un mur de pierre avec une ouverture permettant d'y entrer et d'en sortir et barrée par des troncs et des branches que l'on pouvait déplacer à volonté.

« Et c'est quoi ton mur en pierre Crapaud ? »

« Ca tu le sauras dans quelques temps cousin, mais saches que j'ai appelé ça l'enclos »

« L'an clôt ?  Mais ça ne veux rien dire... »

« Mais non man, pas l'An clôt mais l'enclos »

« Crapaud, on s'en fout, on n'a pas encore inventé l'orthographe... »

« Pardon, j'avais oublié »
 

A quelques temps de là, Crapaud, Busard et Ours des cavernes, ses plus proches amis partirent pour une chasse à l’auroch un peu particulière...
Des cordes végétales tressées et d'autres faites en nerfs, des lances, des sagaies et des massues en grand nombre étaient ce qu'ils amenaient pour tout équipement.
A leur retour, une semaine plus tard, ils ramenaient avec eux 3 jeunes femelles aurochs et 1 petit mâle.
Le groupe d'hommes présent dans le secteur se foutèrent royalement de leurs gueules, bien que l'on n'ait pas encore inventer la royauté.

Quand à Belette, Fouine et Mésange, leurs épouses respectives, elles ne se privèrent pas de les engueuler en public et plus qu'un peu...

Qu'à cela ne tienne, Crapaud n'en avait semble t il pas fini avec ses idées bizarres.
Durant la semaine suivante, Crapaud érigea avec ses potes un autre enclos et, une fois celui-ci fini, il grattouilla la terre avec un bâton pointu.
Après quelques heures de discussions houleuses avec Belette, tous le monde pu les voir arpenter la terre en balançant les bras de droite à gauche et de gauche à droite en jetant des graines que Belette avait récoltée sur demande de son mari.

Crapaud venait d'inventer le geste auguste du semeur même s'il ne savait pas ce que cela pouvait bien vouloir dire.

Les pluies printanières arrosaient ses semis et ses aurochs grossissaient à vue d’œil.
Au bout d'un mois, les plantules avaient bien poussées et son champ était bien vert.
A la saison suivante ses aurochs avaient atteint leur taille adulte, les femelles étaient pleines et commençaient à fournir du lait que Crapaud et sa famille consommaient jusqu'à plus soif.
A l'automne Crapaud, Belette, leurs amis et leurs familles vinrent dans le champ qui avait été ensemencé pour récolter leurs céréales.

Crapaud venait d'inventer la moisson.

Bison futé, qui était un petit malin et qui, voyant les résultats des inventions de Crapaud, avait commencé à l'imiter, se mit à tailler une énorme pierre ronde munie d'un trou en son centre dans lequel il fit passer une énorme poutre qu'il avait taillé dans le tronc d'un arbre.
Bison futé alla voir Crapaud après sa récolte et lui proposa, contre 10 litres de lait, de moudre le grain pour en faire de la farine, ce que Crapaud accepta.

Bison futé venait d'inventer le moulin et la roue.
D'une pierre, deux coups.

Quand à moi, je proposais à Crapaud, contre 5 litres de son lait, de le débarrasser de la paille qui encombrait son champ et grâce à laquelle avec de la terre et beaucoup de pierres, je construisis une mini caverne sous laquelle je pouvait faire un feu ronflant, plus vif et plus chaud que tous les enfers de Dante (même si je n'ai aucune idée de qui il peut bien s'agir).

Crapaud ayant tuer un de ses aurochs pour en faire des steaks, je lui offris d'utiliser ma mini grotte pour y faire cuire sa farine mélangée à un peu d'eau et ce contre un bon cuissot d’auroch bien gras.

Je venais d'inventer le four à pain et le pain.

Et c'est ainsi que, de facto, nous sommes tous passés du paléo au néolithique en inventant l'agriculture.
On peut parier que ça vas bien tenir 4 ou 5 mois ce truc là.

 

Marc (très largement inspiré par une courte nouvelle de Norman Spinrad) pour les Enfants de Gaïa, Gardiens de la Terre, Semeurs de Vie, Passeurs d'Espoirs

N'oubliez pas de vous abonner à la newsletter, c'est gratuit et vous recevrez directement dans votre boite mail nos nouvelles publications.

A bientôt.

Suivez nous également

sur notre page Facebook

https://www.facebook.com/lesenfantsdegaiagardiensdelaterre/

sur notre groupe Facebook

https://www.facebook.com/groups/534455787012972/

sur YouTube

https://www.youtube.com/channel/UCPPyQpKBnS4WbLiH2ewFX0Q
 

Et pour soutenir notre travail et nos action c'est sur TIPEEE

https://fr.tipeee.com/eco-ferme-jardin-de-riberac

 

Toutes les images ont été glanées sur internet via google images sauf celles prises par nos soins, lorsqu'il y en a.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article